Les 3 principes pour vous motiver et retrouver votre concentration

Le bonus réservé aux étudiants malins

 

Avant de vous offrir ce bonus, je veux vous féliciter. Parce que vous êtes sur la bonne voie pour avancer et réussir. En cliquant sur ce bouton, vous avez montré que vous êtes un bon curieux, un étudiant malin, qui cherche activement des solutions à ses problèmes.

    1. 1.Vous n’aimez pas ce que vous étudiez

S’il y a un cours qui ne vous motive pas, ne vous inquiétez pas, ça arrive. Mais il y a plusieurs manières de pouvoir vous motiver un minimum pour réussir le cours. Quand j’étais moi-même étudiant, la matière qui ne me motivait pas du tout, c’était les maths ! Rien que d’y penser, je préférais faire n’importe quoi sauf ça. C’était juste trop abstrait, je ne voyais pas à quoi ça allait me servir et je me sentais nul. L’utilité “perçue” de la tâche (ou du cours) est le premier facteur sur lequel nous devons agir pour réussir un cours. Dans la suite de ce bonus, je vous donnerez les 2 autres principes qui vont augmenter considérablement votre concentration et donc vos chances de réussite.

Commençons donc avec l’utilité perçue de la tâche. Essayez d’abord de voir quelles sont les applications concrètes que vous pouvez en tirer ? Vous pouvez demander directement au prof pour connaître les applications concrètes dans al vie de tous les jours ou les compétences qui vous aideront plus tard dans votre futur métier. Si vous manquez encore d’idées, vous pouvez faire un tour sur Wikipedia pour trouver les applications de la matière. Par exemple la chimie et la chimie, peuvent vous aider autant dans la médecine que dans la cuisine. La cuisson parfaite d’un plat demande ce genre de connaissances. Vous devez pour dire clairement quel sens ça à pour vous d’étudier ce cours. Et de préférence avoir une autre raison que simplement réussir. Qu’est-ce que ce cours peut vous apporter dans votre vie ? Est-ce que vous aurez développé une compétence particulière qui vous servira en dehors de l’école ? Si oui laquelle ?

    1. 2.Vous devez vous mettre à travailler mais vous n’y arrivez pas

Dans les lignes qui suivent, je vais vous donner une des meilleures astuces qui soit pour pouvoir vous mettre à travailler tout de suite même si vous n’êtes pas motivé. Mais tout d’abord, laissez-moi vous rappeler l’importance de l’environnement de travail. Comme 2eme principe puissant. Si vous devez vous y mettre en urgence ou simplement pour prendre l’avance : allez à la bibliothèque. C’est pour moi, l’un des meilleurs endroits pour étudier, parce qu’il y a peu de distractions et que vous avez la pression sociale qui vous motive (vous voyez les autres travailler donc vous vous dites que vous devez bosser aussi). Avant de partir prenez tout ce que vous avez besoin pour étudier, à boire et à manger pour éviter les interruptions.

A présent que vous êtes dans l’environnement favorable à l’étude, vous allez simplement vous dire que vous allez juste “étudier 15 minutes à fond” par exemple juste une formule mais essayant de la comprendre à fond. Ceci est un “mind trick”, c’est à dire que ça piège votre esprit, ça le manipule mais d’une manière positive puisque vous allez être plus productif. C’est plus motivant de se dire, je vais bosser 15 minutes plutôt que 2h. Ensuite, il y a de fortes chances que lorsque vous aurez travaillé pendant vos 15 minutes vous serez motivé pour continuer à aller un peu plus loin et encore un peu plus…

  1. 3.La matière est trop difficile, trop volumineuse, vous pensez que vous n’y arriverez jamais

Nous arrivons donc au 3eme principe qui est lui aussi d’une redoutable efficacité pour augmenter vos chances de réussites. Les étudiants qui ont du mal dans une matière ont très souvent un sentiment de compétence bas. Bref ils se sentent nul et incapable de réussir. Il y a plusieurs manières d’augmenter son sentiment de compétence. Si vous avez déjà réalisé des examens et des tests, refaites-les pour comprendre vos erreurs. Ensuite révisez avec 1 ami ou 2 qui sont passionnés par la matière. Parce qu’ainsi ils finiront par vous transmettre son goût pour ce cours et vous finirez par appréciez ce que vous détestiez jusque là. C’est ainsi que j’ai appris à aimer les maths, j’avais une amie géniale, qui m’expliquait (avec beaucoup de patience) comment faire des intégrales, c’est devenu un jeu… que je comprenais. Si vous avez vraiment des grosses difficultés, n’hésitez pas à choisir un prof particulier qui pourra vous aider rapidement et de manière pédagogique. Essayez de le trouver par bouche à oreille plutôt que dans les annonces.

Voilà, maintenant vous avez les principes essentiels pour avancer, vous concentrer et réussir.

N’oubliez pas de retourner à l’article pour avoir d’autres conseils utiles