Résumé du livre “IKIGAI” de Hector Garcia et Francesc Miralles

Résumé du livre “IKIGAI” de Hector Garcia et Francesc Miralles

 

Je vous offre aujourd’hui le résumé du livre  IKIGAI – The japanese secret to a long and happy life » de Hector Garcia et Francesc Miralles (2016, Penguin Books). Hector Garcia est ingénieur software et Francesc Miralles est journaliste et écrivain. Ces deux spécialistes du Japon ont écrit le premier best-seller sur l’ikigaï. Iki..quoi ? L’ikigaï est un mot japonais. (prononcer ee-key-guy). Ce concept nous donne les clés pour identifier notre raison de nous lever le matin et vivre plus heureux en faisant ce que nous aimons vraiment. Si vous n’avez pas encore lu mon article guide sur l’ikigai au 400 likes, c’est par ici.

“Si le hygge est l’art de ne rien faire, l’ikigai est l’art de faire quelque chose et de le faire avec concentration et plaisir.” Le New-York Post

Pour les habitants japonais, tout le monde a un ikigai, une raison de vivre. Pour eux, avoir un ikigai est la clé pour vivre plus heureux et plus longtemps. Votre ikigai est à l’intersection entre votre passion, votre mission, votre vocation et votre profession. Le découvrir signifie que chaque jour est empreint de sens. C’est la raison pour laquelle nous nous levons le matin heureux et motivé de commencer une nouvelle journée.

Devinez quoi ?

C’est aussi la raison pour laquelle de nombreux Japonais ne prennent jamais vraiment leur retraite. En fait, il n’y a même pas de mot en japonais qui veut dire retraite! Ils restent actifs et travaillent sur ce qu’ils aiment le plus.

Esperance de vie Japon

En écrivant ce livre, les auteurs ont interviewé les centenaires japonais. Ils ont ensuite pu révéler les secrets de leur longévité et de leur bonheur: comment ils mangent, comment ils bougent, comment ils travaillent, comment ils favorisent la collaboration et la communauté, et leur secret le mieux gardé, comment ils trouvent leur ikigai. Les auteurs nous proposent dans ce livre de nous aider à découvrir notre propre ikigai. Car qui ne voudrait pas être heureux tous les jours?

En japonais, “ikigai” est la combinaison des termes signifiant “la vie” et “pour être utile”. Le livre commence par dévoiler les 5 zones bleues (les endroits où l’espérance de vie est la plus élevée au monde). En haut de la liste, se trouve l’archipel Okinawa, au Japon.

Les auteurs parlent ensuite du régime alimentaire okinawa des personnes de ces régions qui les aident à vivre plus longtemps ainsi que leur philosophie de vie.

C’est le concept au cœur de la conscience émotionnelle et il présente des similitudes avec la “pleine conscience” et le stoïcisme. En avançant plus loin, les auteurs introduisent le concept derrière l’idée de «trouver un but pour exister», en partageant le point de vue de Viktor Frankl qui a développé  la logotherapie (thérapie du sens).

Le premier des nombreux concepts intéressants que j’ai découvert est la “thérapie Morita”, introduite en même temps que la logothérapie par un bouddhiste zen Shoma Morita, qui m’était totalement inconnue auparavant. Les principes clés et les 4 phases de cette thérapie sont bien résumées dans ce livre et sont une autre découverte passionnante pour moi.

Le flow et l’ikigaï, 2 concepts proches

Pour aider le lecteur à comprendre les principes fondamentaux de l’ikigai, les auteurs présentent ensuite les recherches de Mihaly Csikszentmihalyi sur “l’expérience optimale“, également appelé “flow“. En résumé, le flow est un état de concentration élevé lorsque vous êtes plongé dans une activité que vous aimez (jardinage, sport, jeux vidéos,…) et qui vous procure un bonheur intense.

Exemple de flow tiré du livre :

“Imaginez que vous êtes en train de descendre votre piste favorite à ski. La neige est poudreuse et vole des deux côtés comme du sable blanc. Les conditions sont parfaites.

Vous êtes entièrement concentré à skier aussi bien que vous pouvez. Vous savez à chaque moment quel mouvement faire exactement. Il n’y a pas de futur, pas de passé. Juste le moment présent. Vous ressentez la neige, vos skis, votre corps comme un tout Vous êtes complètement immergé dans l’expérience, sans réfléchir ou être distrait par autre chose.”

(Psst, avant d’aller plus loin, j’ai écrit un article détaillé sur le FLOW, qui t’aidera à mieux comprendre, c’est par ici).

Comment utiliser le flow pour trouver votre ikigai

Les auteurs considèrent cet état de flow comme un aspect important pour parvenir à une expérience optimale, et donc nous aider à trouver notre Ikigai. Après ce chapitre, vous devriez avoir une meilleure idée des activités qui vous procurent un état de flow. Ecrivez les toutes sur un morceau de papier, ensuite posez-vous ces questions :

  • Qu’ont en commun les activités qui vous procurent un état de flow ?
  • Pourquoi ces activités vous vous procurent un état de flow ?
  • Par exemple, est-ce que ces activités se réalisent seul ou à plusieurs ?
  • Ressentez-vous plus le flow lorsque vous êtes dans l’action ou en train de réfléchir ?

Dans la réponse à ces questions, les auteurs pensent que vous devriez identifier l’ikigai qui est au centre de votre vie. Si vous ne l’avez pas encore trouvé, continuez à chercher plus en profondeur en passant plus de temps dans les activités qui vous procurent le flow. Aussi, essayez de nouvelles choses, celles qui vous tentent et vous rendent curieux. Le flow est mystérieux, il est comme un muscle à entrainer au plus vous serez dans le flow, au plus proche vous serez de votre ikigai.

Le livre se poursuit avec de courtes interviews de centenaires. Le concept de Hara hachi bu est ensuite présenté. En fait, il s’agit d’une ancienne pratique japonaise liée à l’alimentation. L’idée principale est de quitter la table en ayant encore un peu faim. Cette pratique contribuerait à ralentir le vieillissement et donc à favoriser la longévité.

Conclusion de lecture

Le livre est présenté comme LA référence sur le concept de l’ikigai. Best-seller international. Les auteurs ont le mérite d’avoir popularisé et fait découvrir ce concept à des millions de personnes. Pourtant, selon moi, il manque d’approfondissement théorique. Les auteurs s’étendent trop sur des conseils classiques comme ; bien manger, avoir quelque chose à faire, pratiquer de l’exercice et avoir de bons amis pour vivre longtemps. Alors qu’il aurait été plus intéressant d’approfondir le processus qui mène à la découverte de son ikigai. En effet, dans son ensemble, le livre met l’accent sur la santé. Cependant l’ikigai est un outil intéressant pour toute personne cherchant à mieux se connaître pour trouver sa voie.

Néanmoins, il est agréable à lire et structuré comme une conversation. La lecture ne vous prendra pas beaucoup de temps et vous donnera une bonne source de motivation pour commencer à vous intéresser à vous, faire le point et avancer sur de nouvelles bases.

J’ai aimé :

  • La lecture est agréable
  • Les liens entre différents concepts sont intéressants
  • Les quelques exercices pratiques permettent d’aller plus loin que la théorie
  • Les interviews des différentes personnes sont bienvenues

J’ai moins aimé :

  • Le manque d’approfondissement théorique
  • Certaines parties du livre (le régime et les exercices de yoga) n’apportent pas de plus value

 

“Seul le fait de rester actif vous donnera envie de vivre cent ans.” – Proverbe japonais

ikigai-livre-hector

1 réflexion au sujet de “Résumé du livre “IKIGAI” de Hector Garcia et Francesc Miralles”

  1. Bonjour,
    quand nous sommes jeunes et dynamiques alors les conseils de garder une bonne alimentation, des occupations et des amis peuvent paraitre avec un intérêt relatif.
    Mais pour les personnes qui prennent de l’âge ou qui vivent des périodes comme la maladie ou des périodes très spirituelles (comme peuvent le vivre des médiums ou des chamanes, qui peuvent délaisser quelque peu la vie matière pour le spirituel périodiquement ou dans l’apprentissage de leur capacités), ces éléments de base sont très importants.
    Je suis moi-même empathe, médium et je viens de passer plusieurs années à observer les personnes âgées vivre et me voir vivre aussi au même rythme qu’eux.
    Ces conseils de base sont primordiaux.
    Cela se confirme par l’observation de parents (les miens y compris) qui prennent de l’âge et viennent passer des vacances chez vous (ou le contraire) et à la fin des vacances ont regagnés en énergie, en vitalité, en joie de vivre. Simplement parce que ces éléments de bases ont été réactiver, renforcer.
    Les personnes âgées actuellement, délaisser dans leur appartement, tout seul face à leur télé, pour les plus solitaires d’entre eux, manque de certains de ces éléments. Le pire est de constater que pour un “sourire du facteur”, soit un brin de considération il faille désormais payer la poste…
    Le mode de vie précédent où ils habitaient avec les enfants étaient bien plus bénéfique pour eux, pour peu que les gens puissent s’entendre.
    Mais votre site est destiné aux jeunes, loin de ces préoccupations. Moi j’ai 39ans, alors les vies sont différentes.
    Une jolie journée à vous.
    Namasté
    Luciole

Laisser un commentaire