Comment réussir sa reconversion professionnelle

Comment réussir sa reconversion professionnelle quand on ne sait pas par où commencer.

Si je devais vous donner un seul conseil ? 

Avant de vous le dévoiler, j’aimerais vous proposer de réfléchir à ceci… vous posez-vous des questions du type : 

  • Quel type d’activité est fait pour moi ? 
  • J’ai une idée de ce que j’aimerais peut-être faire, mais est-ce que je serais vraiment heureux dans cette voie ? 
  • Et est-ce que ça va marcher ? 
  • Qu’est-ce que mon entourage va penser ? 
  • Est-ce que le chemin pour y arriver n’est pas si long et difficile que je vais me décourager ? 
  • Et finalement, n’est-ce pas une utopie que de penser que je puisse être heureux dans un autre job ? Peut-être que mon insatisfaction va me suivre où que j’aille ? 
  • Est-ce possible de vivre décemment de cette activité ?
  • Etc… (d’autres doutes encore ? n’hésitez pas à compléter cette liste…) 

Comment réussir sa reconversion professionnelle avec tous ces doutes

Si vous êtes assailli(e) de ce type de doutes, c’est bien normal. Vous êtes loin d’être seul à les avoir. 

Quoi de plus angoissant que d’être devant un changement, dont on ne connaît pas l’issue ? 
Quoi de plus difficile que de quitter une situation stable, même si elle n’est pas satisfaisante, même si c’est pour chercher quelque chose de mieux ? 
Le doute fait partie du changement, impossible d’y échapper. 

Le problème de ces doutes : c’est qu’ils vous empêchent d’y voir clair. 
Ils vous empêchent d’envisager sereinement et objectivement les possibilités qui s’offrent à vous.   

Et surtout : ils vous empêchent de regarder en VOUS. Pour sentir ce dont vous avez besoin. 

C’est pourquoi, lorsque vous cherchez à changer de voie, il est important de mettre de côté ces doutes. 
Un peu au moins. L’espace de quelques temps.  Pour se concentrer pleinement sur vos envies profondes. 

Mon conseil, pour réussir votre reconversion professionnelle ? 

Si je ne devais en donner qu’un ? 

C’est oublier toutes les questions qui vous assaillent, et vous concentrer sur une seule question. 

En fait 2 questions : 

  • Qu’est-ce que j’ai envie de faire, au plus profond de moi
  • Qu’est-ce que je fais de mieux

Ces 2 questions sont fondamentales. Et vous les avez très probablement en tête. 

Mais pour arriver à y répondre, il est important d’oublier tout le reste. Et de se concentrer à fond sur ces questions. 

Après, comment répondre à ces questions pour réussir votre reconversion ? 

le bon moment pour changer de carrière
Peut-être avez vous compris qu’il était temps pour vous de changer de carrière

Ce n’est pas évident. Car ces 2 questions sont vastes. Et ouvrent probablement en vous tout un tas de sous-questions. 

Un ami me disait récemment : 

« Quand j’étais ado, je rêvais de devenir guide de haute montagne. Ou berger à garder des moutons en haute montagne. Aujourd’hui, j’adore toujours la haute montagne. Mais je sais que je ne m’épanouirais pas dans ce type de métiers. J’ai bien trop besoin de stimulations intellectuelles, de changements, de défis, de création artistique et technique, de faire travailler mon esprit logique, de découvrir et apprendre toujours de nouvelles choses, et d’avoir le sentiment d’apporter quelque chose à la société, aux autres… je ne tiendrais pas très longtemps dans des métiers aussi contemplatifs ».  

Cet ami ? Aujourd’hui il fait quelque chose qui n’a rien à voir. 

Il monte des sites Internet, participe à des projets de développement durables qui le passionnent en aidant sur la partie technique et vente, il rédige des articles, sur des trucs qui l’intéressent. 

Jamais il n’aurait imaginé faire ça un jour. Et pourtant, aujourd’hui, ça le passionne. Il est épanoui.

Et concrètement, au quotidien, il n’a plus l’impression de travailler. 

Pourquoi il est épanoui ? 
 

Parce que ça remplit une grande partie des cases de ce qui le passionne, mais aussi parce que le contenu de ses journées correspond très bien à son tempérament, et à ce qu’il aime faire concrètement, et à ce qu’il sait bien faire naturellement. 

C’est pourquoi il est tellement important de se concentrer à fond sur les questions : 

  • Qu’est-ce que j’aime faire
  • Qu’est-ce que je fais de mieux

Si vous restez bloqué sur des questions comme la passion, comme les intérêts que vous avez dans vos loisirs… ça va être dur de trouver. 

Ce que vous aimez faire ? 

Ça peut être des choses aussi variées qu’apprendre, lire, faire une activité physique, le plaisir de chercher la réponse à un problème et de trouver cette réponse, aider les autres, amener un peu de vos valeurs à la société, rêver, etc… Si certaines de vos activités préférées vous font ressentir le flow, alors vous êtes sur le bon chemin.

Ce que vous faites de mieux ? 

Ça peut être des choses comme comprendre les problèmes des clients, écrire, faire rire, entraîner les autres, analyser des problèmes complexes… 

Tout cela n’a pas grand-chose à voir avec vos études, vos compétences. 
Ni avec vos passions. 
Ce sont des choses bien plus subtiles.   

L’idée : c’est de faire un bilan de tout cela. Pour arriver à définir de manière la plus précise possible le cadre idéal de votre travail.   

Ensuite,  (et seulement ensuite), vous pouvez commencer à chercher des pistes d’orientation professionnelles qui correspondent à ce cadre. 

C’est le meilleur moyen de bien réusir votre orientation professionnelle.

Personnellement, j’ai accompagné des centaines de personnes à trouver leur voie. 

J’ai une grande habitude des questions à poser pour que mes clients trouvent réponse à ce type de questions. 

Après quelques discussions, vous allez avoir votre cadre idéal de travail sur papier. 

Il ne restera plus qu’à trouver les possibilités qui correspondent à ce cadre, et ici encore, ça peut aller relativement vite. 

Si ça vous intéresse que je vous accompagne en quelques séances de coaching, n’hésitez pas à me contacter sur cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *