Changer de travail après le Confinement | C’est le Bon Moment

Le confinement a duré deux mois. Nous n’avons jamais vécu pareille situation : plus de sorties, plus de vie sociale et plus de travail, ou alors depuis la maison. Vous avez profité de ce temps dédié initialement au métro-boulot-dodo pour faire le bilan de votre vie professionnelle et à présent, changer de travail après le confinement est devenu une évidence. Dans cet article, je vous explique les étapes qui accompagnent votre envie de changement de carrière et vous propose mon aide pour entamer une reconversion.

Confinement et Introspection : le temps du bilan

changer de travail apres le confinement

La crise sanitaire actuelle, due à l’épidémie de Covid-19, est une situation inédite, qui a bousculé notre mode de vie, notre rythme, nos habitudes. Le confinement de son côté, a imposé à chacun de s’habituer à un nouveau rythme, a permis également de se recentrer sur soi et sur ce qui compte vraiment. Ces 11 semaines en tête-à-tête avec soi-même ont donc été propices à l’introspection.

Du jour au lendemain, vous avez eu du temps pour rêver à la possibilité d’une autre vie, d’interroger votre rapport au travail, l’importance de celui-ci dans votre épanouissement et d’analyser votre propre utilité dans la société. En vous retrouvant chez vous en télétravail ou en complète inactivité, vous avez eu tout le loisir de réfléchir à votre propre situation, de faire le point.

Avant le confinement, vous pensiez peut-être déjà que votre emploi ne vous convenait plus et qu’un jour, il vous faudrait trouver un nouveau métier. Mais jusqu’ici, vous ne preniez ni le temps de réfléchir à un plan de reconversion ni d’agir concrètement dans des recherches d’emploi.

Changer de travail après le confinement : par où commencer ?

comment changer de travail apres le confinement

Ce qui peut être difficile lorsque l’on a envie de changer de métier, mais qu’on n’a pas vraiment d’idée, c’est de ne pas savoir par où commencer. Changer de poste ou commencer une nouvelle carrière ?

Pourquoi ne pas poser sur papier les raisons pour lesquelles vous devriez changer de voie. Vous pouvez faire une liste des « pour ou contre », des points négatifs et points positifs concernant votre job actuel. :

  • Je ne trouve plus de sens dans mon travail ;
  • Pendant le confinement, j’ai découvert que mon métier n’était pas indispensable ;
  • J’ai peur de reprendre le boulot, de faire un burn-out ;
  • Ma profession ne me passionne plus ;
  • Mon travail ne correspond pas à mes valeurs et à mon éthique ;

Mettre à l’écrit ses réflexions est une excellente méthode pour accompagner son introspection.

Changer de travail après le confinement pour être plus heureux

Avant le confinement, vous aviez sûrement le sentiment de n’avoir le temps de rien, de vivre une vie réglée par le travail et les obligations personnelles. Tout d’un coup, votre rythme s’est retrouvé bousculé, il a fallu s’adapter rapidement à ce changement, sans savoir pour combien de temps.

Cette situation, très anxiogène, a permis par ailleurs de remettre en question les priorités de chacun et sa définition personnelle du bien-être au travail :

mon boulot me rend-il heureux ? J’avais toujours dit que je quitterai cet emploi avant mes 40 ans ! Qu’est devenu mon rêve de jeunesse ? L’épidémie a transformé ma vision des choses.

Le confinement a ouvert cette petite porte que vous gardiez fermée jusqu’alors, soit par peur, par manque de temps, ou parce que vous étiez tout simplement pris dans le quotidien.

Profiter du confinement pour changer de travail ?

La réponse est OUI, si vous êtes convaincu que c’est le bon moment pour changer de boulot. Ne le plaquez pas uniquement parce que vous avez apprécié rester chez vous pendant le confinement ou parce que vous n’avez pas envie de retourner travailler. Il vous faut un vrai projet professionnel, des envies de changement réalistes, un vrai cadre de réflexion.

Je vous propose de faire de nouveau une liste (vous verrez, c’est à la fois ludique et révélateur !), cette fois en indiquant vos passions, vos motivations et également les tâches que vous refusez catégoriquement d’accomplir.

Comme pour la liste-bilan précédente concernant le travail que vous occupiez avant le confinement, écrivez vos pensées pour y voir plus clair. Par exemple, vous pouvez lister vos « je veux » et « je ne veux pas » :

JE VEUX :

  • travailler en équipe ;
  • plus de responsabilités ;
  • être mon propre patron ;
  • travailler en extérieur ;
  • aider les autres ;
  • transmettre ce que je sais ;
  • travailler chez moi ;
  • ne plus faire de longs déplacements ;
  • veux travailler à temps partiel ;
  • ne plus faire un bullshit job (boulot sans intérêt pour écrire poliment…) ;
  • un boulot avec moins de pression, dans un secteur d’activité qui recrute ;
  • un CDI coûte que coûte ou au contraire, je ne veux plus me sentir attaché à un job ;

Vous avez compris l’idée : en inscrivant les grandes lignes de ce que vous souhaitez ou non pour votre avenir professionnel, votre projet va peu à peu se dessiner plus précisément.

Réussir sa reconversion professionnelle après le confinement

 

change de travail se faire accompagner

Une fois les deux étapes précédentes réalisées, vous en êtes maintenant certain : changer de travail après le confinement est indispensable à votre bonheur. Reste maintenant à concrétiser votre plan.

Il faut dire aussi que des tas d’informations et de questions vous passent alors par la tête :

– dois-je faire un bilan de compétences,

– comment fonctionne le compte personnel de formation (CPF),

– faut-il que je démissionne, que je prenne un congé sans solde,

– qu’en est-il de mes droits au chômage, et Pôle Emploi, et mon CV, et ma lettre de motivation, etc. ?

Il ne faut pas oublier de prendre en compte la réalité du marché de l’emploi selon le secteur d’activité que vous aurez choisi.

Enfin, toutes vos interrogations sont légitimes et montrent au contraire que vous ne foncez pas tête baissée. Cependant, elles peuvent vous paraître des obstacles insurmontables.

Lorsqu’on envisage un changement de métier, il est indispensable, d’évaluer les risques, de mettre en comparaison les bénéfices et les pertes entre le nouveau boulot et l’ancien. Car une reconversion professionnelle prend effectivement du temps, d’autant plus si vous faites les démarches seul.

Changer de travail en se faisant accompagner

Sur l’Étudiant Malin, je propose un accompagnement personnalisé et pro pour vous aider à mener à bien votre reconversion professionnelle, en axant votre projet sur vos points forts. Avec ma formation, je vous aide à découvrir votre passion, à trouver du sens dans toutes vos actions (et celà va beaucoup plus loin qu’un simple coaching)

Ainsi, vous atteindrez progressivement et efficacement votre but : trouver votre voie pour vous épanouir et démarrer une nouvelle vie.

Sans délai, celle qui correspond autant à votre envie de changement de carrière qu’à la personne que vous êtes aujourd’hui. Avec ses valeurs, ses motivations, ses ambitions.

Vous avez l’impression que ces semaines de confinement ont agi comme un électrochoc. Et vous avez pris conscience de ce que vous désirez vraiment : changer de vie en changeant de travail.

Il est temps à présent de dépasser le stade de la réflexion pour vous reconvertir. Passez à l’action en concrétisant votre projet professionnel pour un véritable changement de vie. Avec ma formation ikigaï, je vous propose un accompagnement sérieux et motivant. Pourquoi ne pas commencer dès à présent en profitant d’une séance découverte gratuite

Laisser un commentaire