Faut-il changer de job pour être heureux ?

Faut-il changer de job pour être heureux ?

Quand on est dans un job qui nous déprime, qu’on n’en peut plus, que c’est presque un calvaire d’y aller le matin, tellement on n’a pas envie…

… tellement on n’en peut plus de devoir faire encore les mêmes tâches ce jour-ci, et de devoir voir encore les mêmes têtes au bureau, avec leurs conversations sans intérêt…

Quand vous avez l’impression de tourner en rond depuis tellement de temps, vous pouvez facilement vous laisser séduire par la solution la plus « simple » : changer de job.
(à la fois « simple » dans l’idée, et pourtant souvent pas simple du tout dans la mise en œuvre… j’y reviens un peu plus loin)

Changer de job semble être la seule solution.

Parce que la seule idée de devoir rester dans votre job actuel vous donne des boutons, vous stresse au point de vous empêcher de dormir le soir.

Du coup : rien de plus normal que de se dire qu’on doit absolument changer de job.

Je suis passé par là aussi bien-sûr.

Pourtant, voici une expérience intéressante que beaucoup font :

Un jour, ils trouvent enfin une idée de ce qu’ils souhaiteraient faire. De ce qui les ferait vibrer, et leur donnerait envie de se lever chaque matin en sautant du lit.

Ils se mettent alors à préparer leur projet :
• Chercher des offres d’emploi, participer à des entretiens d’embauche
• Ou préparer leur business plan s’il s’agit de lancer leur propre activité
Petit à petit cependant, ils se rendent compte qu’ils n’ont plus le même stress à aller dans leur boulot actuel.

Ils ont le cœur léger, tout plein de leur projet. Et d’un coup :

Ils sont beaucoup moins pressé de quitter leur job actuel.

De nouvelles pensées passent dans leur tête : « finalement j’ai le temps… et puis la sécurité financière c’est quand même pas mal, d’ailleurs c’est assez confortable, je connais mon job, ça me permet d’avoir l’esprit libre à côté… »

C’est là que vous vous rendez compte que le stress de votre job actuel est variable. Et qu’il dépend aussi de ce que vous faites de votre vie. De votre satisfaction, en vous, dans vos tripes.

Il ne dépend pas uniquement de votre chef, de vos collègues, du contenu de votre job. Et que si vous retrouvez du sens dans votre vie, parfois même le job le moins passionnant peut suffire à vous rendre relativement heureux.

C’est là que vous vous rendez compte aussi que la question de votre orientation professionnelle est plus complexe qu’elle n’y paraît au premier abord.

Elle dépend bien-sûr de vos passions, de votre Ikigaï. Mais elle dépend aussi de plein d’autre facteurs, pas toujours reliés à votre job en lui-même.

Ce que j’aimerais, c’est vous aider à trouver les réponses en vous.

Pour prendre le chemin qui vous convient, celui qui va vous épanouir pendant des années.

Puis, une fois que vous avez trouvé votre voie, identifier ensemble le chemin qui va y mener.

Certains préfèrent prendre tous les risques, et se lancer corps et âme dans un nouveau projet. D’autres préfèrent mettre petit à petit en place leur projet, quitte à rester encore quelques années, en voyant que leur stress diminue du simple fait qu’ils ont un projet en tête.

On va voir ensemble la meilleure solution pour vous. On en parle ?

Tous les détails sur cette page.

Laisser un commentaire