Comment méditer pour réussir ses examens (exercices)

Méditer, c’est vraiment un super atout pour les étudiants qui veulent réussir leurs examens. Vous êtes stressé par vos études ? Vous avez du mal à vous concentrer ? La méditation a clairement le vent en poupe ces derniers temps, entre documentaires, émissions de télé, conférences,…elle est partout ! Vous êtes-vous déjà intéressé à la méditation ? Savez-vous qu’elle peut vous êtes très utile à vous l’Etudiant Malin ? Méditer peut vous aider à être plus concentré sur votre travail, à être plus productif et à avoir de meilleurs résultats. Elle peut aussi vous aider en cas de stress et d’anxiété.  Vous voulez savoir comment l’utiliser ? Lisez ce qui suit !

evitez le stress des examens grace à la méditation

Présentation : Bonjour à tous ! Moi, c’est Florine, je suis coach en méditation. J’ai pour mission d’accompagner les personnes à se reconnecter avec le moment présent, à harmoniser leur corps et leur esprit et ainsi à vivre en accord avec leur chemin de vie. Mon but est de semer des graines de méditation en vous afin de vous aider à ralentir et enfin prendre le temps. Je partage avec vous tous les outils pour vous accompagner sur votre chemin intérieur : articles, astuces zen, méditations guidées, citations inspirantes, formations, exercices et vidéos, afin que vous ayez toutes les clés en mains pour débuter la méditation. Vous voulez en savoir plus ? Rdv sur le blog !

La méditation : principe de base et fonctionnement

La méditation est devenue une pratique très plébiscitée, tout le monde en raffolent y compris les célébrités (acteurs, sportifs, chanteurs….). Et pour cause, la méditation est une discipline qui présente un tas d’avantages pour ceux qui la pratiquent régulièrement. Mais au fait, est-ce que vous savez exactement ce qu’est la méditation ?

C’est quoi exactement la méditation

Oubliez tous vos stéréotypes et vos idées reçues sur la méditation, je vous rassure vous n’avez pas besoin d’être un moine bouddhiste, d’habiter dans l’Himalaya et de porter un habit rouge pour pratiquer la méditation. La méditation est effectivement une pratique tirée du bouddhisme mais désormais elle se pratique de façon tout à fait laïque. En résumé, la méditation consiste à se connecter à soi-même et à l’instant présent, la plupart du temps en se concentrant sur sa respiration. Ça peut vous paraître alambiqué dit comme ça mais c’est pourtant la définition la plus claire que je puisse vous donner. Vous allez me dire : c’est facile de rester assis sans rien faire ! Mais la méditation c’est tout sauf rester assis et ne rien faire.

Pour faire simple, la méditation consiste à se concentrer sur l’instant présent. Lorsque l’on médite on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent, on se focalise sur nos sensations internes et nos perceptions du monde extérieur. La méditation est un entraînement mental qui nous permet de nous reconnecter à notre soi intérieur et à l’instant présent, le plus souvent en se concentrant sur notre respiration.

7 conseils pour commencer à méditer

1. Commencer doucement :

Pour débuter inutile d’essayer de méditer longtemps. La méditation c’est un véritable entraînement de votre mental. Donc préférez les séances courtes de quelques minutes (1 minute, puis 2 minutes,…) et augmenter peu à peu votre temps de méditation jusqu’à arriver à 20 minutes par jour.

Florine vous apprend à méditer

2. Trouver la bonne position :

il est essentiel de trouver une position dans laquelle vous serez confortables. Il y a plusieurs positions possibles en méditation (assis par terre ou sur une chaise, allongé, assis sur un banc de méditation,…), la plus courante est assis par terre en tailleur.

3. Trouver le bon moment :

certaines personnes préféreront faire leur séance de méditation le matin au lever, d’autres le soir au coucher et d’autres encore à la pause de midi. Peu importe le moment où vous choisissez de méditer, l’important c’est de s’y tenir. Il vous suffit donc de trouver le meilleur moment pour vous et faire vos séances de méditations toujours à ce moment-là. Le mieux est de tester tous les moments et de voir lequel vous convient le mieux.

4. Être régulier :

il n’y a qu’avec une pratique régulière et si possible quotidienne que vous obtiendrez des bénéfices. Le plus difficile dans la pratique de la méditation, c’est sans doute d’être régulier. Il vous faudra 21 jours pour prendre cette bonne habitude. Pour cela, vous pouvez vous aider d’une application de méditation.

5. S’aider d’une application pour méditer ou d’une vidéo Youtube :

il y a beaucoup d’applications disponibles sur l’App Store ou Google Play. Certaines sont complètement gratuites comme Insight Timer et d’autres, comme Pause ou 7mind, ont des programmes très complets, que vous pourrez tester gratuitement au début. Vous trouverez également bon nombre de chaînes Youtube proposant des méditations guidées, n’hésitez pas à vérifier les sources. Je vous conseille évidemment ma chaîne et également la chaîne de Pascale Picavet. Bien sûr, c’est très utile de commencer avec un support car cela vous motive davantage.

6. Se munir d’écouteurs :

quand on débute, il me paraît plus simple d’utiliser des écouteurs. Avec des écouteurs sur les oreilles, vous aurez moins tendance à être perturbé par les bruits extérieurs. Moi-même, j’utilise 7 fois sur 10 mes écouteurs pour méditer.

7. S’étirer avant de commencer une séance :

pourquoi faut-il s’étirer avant de faire une séance de méditation ? Tout simplement pour préparer son corps à entrer en méditation. Et cela vous évitera de vous endormir si vous méditez allongé ! Pas besoin de faire des choses extraordinaires, vous pouvez vous étirez comme un chat, ça fera largement l’affaire.

 Retrouvez sur mon blog le guide du Méditant Débutant, parfait pour commencer à méditer en douceur.

Bienfaits de la méditation

Les bienfaits et bénéfices de la méditation ne sont plus à prouver. Il y a des centaines d’études qui sont réalisées chaque année à ce sujet et les résultats sont assez édifiants. Elle apporte des avantages autant sur un physiologique que psychologique. Elle va vous permettre entre autre :
• De mieux gérer vos émotions
• D’accroître votre productivité
• D’améliorer votre qualité de sommeil
• De lutter contre la dépression, le stress, l’anxiété
• D’être plus présent à vous et aux autres
• D’être davantage concentré

Technique de base de la méditation

Une des techniques les plus simples quand on débute, c’est la technique du comptage de respirations. C’est très facile, une fois que vous êtes installé (assis par terre ou sur une chaise), il vous suffit de compter 1 quand vous inspirez, 1 quand vous expirez, 2 quand vous inspirez, 2 quand vous expirez,…. Et ainsi de suite, jusqu’à arriver à 10.
Le schéma à suivre est le suivant :
1 – j’inspire, 1 – j’expire
2 – j’inspire, 2 – j’expire
3 – j’inspire, 3 – j’expire
4 – j’inspire, 4 – j’expire
5 – j’inspire, 5 – j’expire
6 – j’inspire, 6 – j’expire
7 – j’inspire, 7 – j’expire
8 – j’inspire, 8 – j’expire
9 – j’inspire, 9 – j’expire
10– j’inspire, 10 – j’expire

Enfin, si vous vous emmêlez les pinceaux dans votre comptage, essayez simplement de penser que vous inspirez quand vous inspirez et que vous expirez quand vous expirez. Le but étant de se concentrer sur votre respiration et de prêter attention à l’air qui entre et l’air qui sort de vos narines. Cela constitue la base d’une séance de méditation.

Méditer pour lutter contre le stress

Pratiquer lrégulièrement est un très bon moyen pour gérer le stress et l’anxiété. En effet, au fur et à mesure des séances, vous pourrez vous recentrer sur vous-même et ainsi de mieux gérer vos sentiments d’angoisses. Je vous propose ci-après une séance guidée de 5 minutes qui vous aidera à gérer votre stress. Donc, c’est une séance que vous pouvez faire lorsque vous êtes stressé, anxieux, en colère ou énervé.

Bonus séance de méditation mp3

Comment réussir ses examens grâce à la méditation

Bien méditer pour réussir ses examens

Utiliser les affirmations positives

Par ailleurs, les affirmations positives sont aussi très utilisées en méditation. Les affirmations positives sont des phrases d’action conjuguées au présent et qui vous sont directement adressées. Par exemple, « je suis en paix avec moi-même », « j’aime mon corps », « j’offre de l’amour aux autres et à moi-même ». Ces phrases positives ont pu but d’être transformatrices, plus vous les répéterez, plus elles seront ancrées en vous et plus elles se réaliseront. Vous pouvez trouver des affirmations positives sur tous les sujets : la confiance en soi, le bonheur, l’abondance, l’amour,…

Comment les utiliser ?

Il y a différents moyens d’utiliser les affirmations positives : les répéter à voix haute ou à voix basse ou même mentalement, les écrire, les chanter, les imprimer. En conclusion, vous faites un peu comme vous voulez ! Chacun choisit sa façon de fonctionner, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons.

Exercice de méditation avec affirmations positives

Voici un très bon exercice de méditation que vous pouvez faire pour vous préparer à un examen. Idéalement, commencez cet exercice plusieurs semaines avant votre examen et faites-le de préférence le soir avant de dormir.
Commencez par vous asseoir confortablement et respirez profondément 3 fois de suite. Oubliez toutes vos listes de choses à faire, tous vos soucis de la journée. Ne prêtez pas attention à vos pensées, laissez-les aller et venir. Une fois que vous êtes bien installé dans votre séance de méditation, vous pouvez commencer à répéter ces 7 phrases les unes après les autres. Le but est de vous concentrer sur ce que vous dites.
1. Je crois en moi
2. Je suis prêt(e)
3. J’ai confiance en moi
4. Je m’exprime avec clarté et précision
5. Je peux le faire
6. Je donne le meilleur de moi-même
7. Je suis intelligent(e)
Répétez ces phrases pendant 5 minutes et finissez votre séance avec une profonde inspiration.
A côté de ça, voici une astuce : vous pouvez également écrire ces phrases sur une feuille et les mettre sur votre miroir ou sur votre frigo. Chaque fois que vous passez devant, répétez-les mentalement ou à voix haute.

Si vous voulez en savoir plus, Julien a écrit un article complémentaire à celui-ci qui vous donnera des conseils supplémentaires pour vous préparer aux examens dans les meilleures conditions.

Vous connaissez maintenant tous les rudiments de la méditation. Il ne vous reste plus qu’à les mettre à profit pour réussir vos examens. J’espère que ces exercices de méditation vous seront utiles et je vous souhaite une très belle vie étudiante. Retrouvez toutes mes astuces et mes conseils pour méditer sur mon blog : Méditation pour Petits et Grands

Résumé du livre « IKIGAI » de Hector Garcia et Francesc Miralles

 

Je vous offre aujourd’hui le résumé du livre  IKIGAI – The japanese secret to a long and happy life » de Hector Garcia et Francesc Miralles (2016, Penguin Books). Hector Garcia est ingénieur software et Francesc Miralles est journaliste et écrivain. Ces deux spécialistes du Japon ont écrit le premier best-seller sur l’ikigaï. Iki..quoi ? L’ikigaï est un mot japonais. (prononcer ee-key-guy). Ce concept nous donne les clés pour identifier notre raison de nous lever le matin et vivre plus heureux en faisant ce que nous aimons vraiment. Si vous n’avez pas encore lu mon article guide sur l’ikigai au 400 likes, c’est par ici.

« Si le hygge est l’art de ne rien faire, l’ikigai est l’art de faire quelque chose et de le faire avec concentration et plaisir. » Le New-York Post

Pour les habitants japonais, tout le monde a un ikigai, une raison de vivre. Pour eux, avoir un ikigai est la clé pour vivre plus heureux et plus longtemps. Votre ikigai est à l’intersection entre votre passion, votre mission, votre vocation et votre profession. Le découvrir signifie que chaque jour est empreint de sens. C’est la raison pour laquelle nous nous levons le matin heureux et motivé de commencer une nouvelle journée.

Devinez quoi ?

C’est aussi la raison pour laquelle de nombreux Japonais ne prennent jamais vraiment leur retraite. En fait, il n’y a même pas de mot en japonais qui veut dire retraite! Ils restent actifs et travaillent sur ce qu’ils aiment le plus.

Esperance de vie Japon

En écrivant ce livre, les auteurs ont interviewé les centenaires japonais. Ils ont ensuite pu révéler les secrets de leur longévité et de leur bonheur: comment ils mangent, comment ils bougent, comment ils travaillent, comment ils favorisent la collaboration et la communauté, et leur secret le mieux gardé, comment ils trouvent leur ikigai. Les auteurs nous proposent dans ce livre de nous aider à découvrir notre propre ikigai. Car qui ne voudrait pas être heureux tous les jours?

En japonais, « ikigai » est la combinaison des termes signifiant « la vie » et « pour être utile ». Le livre commence par dévoiler les 5 zones bleues (les endroits où l’espérance de vie est la plus élevée au monde). En haut de la liste, se trouve l’archipel Okinawa, au Japon.

Les auteurs parlent ensuite du régime alimentaire okinawa des personnes de ces régions qui les aident à vivre plus longtemps ainsi que leur philosophie de vie.

C’est le concept au cœur de la conscience émotionnelle et il présente des similitudes avec la « pleine conscience » et le stoïcisme. En avançant plus loin, les auteurs introduisent le concept derrière l’idée de «trouver un but pour exister», en partageant le point de vue de Viktor Frankl qui a développé  la logotherapie (thérapie du sens).

Le premier des nombreux concepts intéressants que j’ai découvert est la « thérapie Morita », introduite en même temps que la logothérapie par un bouddhiste zen Shoma Morita, qui m’était totalement inconnue auparavant. Les principes clés et les 4 phases de cette thérapie sont bien résumées dans ce livre et sont une autre découverte passionnante pour moi.

Le flow et l’ikigaï, 2 concepts proches

Pour aider le lecteur à comprendre les principes fondamentaux de l’ikigai, les auteurs présentent ensuite les recherches de Mihaly Csikszentmihalyi sur « l’expérience optimale« , également appelé « flow« . En résumé, le flow est un état de concentration élevé lorsque vous êtes plongé dans une activité que vous aimez (jardinage, sport, jeux vidéos,…) et qui vous procure un bonheur intense.

Exemple de flow tiré du livre :

« Imaginez que vous êtes en train de descendre votre piste favorite à ski. La neige est poudreuse et vole des deux côtés comme du sable blanc. Les conditions sont parfaites.

Vous êtes entièrement concentré à skier aussi bien que vous pouvez. Vous savez à chaque moment quel mouvement faire exactement. Il n’y a pas de futur, pas de passé. Juste le moment présent. Vous ressentez la neige, vos skis, votre corps comme un tout Vous êtes complètement immergé dans l’expérience, sans réfléchir ou être distrait par autre chose. »

(Psst, avant d’aller plus loin, j’ai écrit un article détaillé sur le FLOW, qui t’aidera à mieux comprendre, c’est par ici).

Comment utiliser le flow pour trouver votre ikigai

Les auteurs considèrent cet état de flow comme un aspect important pour parvenir à une expérience optimale, et donc nous aider à trouver notre Ikigai. Après ce chapitre, vous devriez avoir une meilleure idée des activités qui vous procurent un état de flow. Ecrivez les toutes sur un morceau de papier, ensuite posez-vous ces questions :

  • Qu’ont en commun les activités qui vous procurent un état de flow ?
  • Pourquoi ces activités vous vous procurent un état de flow ?
  • Par exemple, est-ce que ces activités se réalisent seul ou à plusieurs ?
  • Ressentez-vous plus le flow lorsque vous êtes dans l’action ou en train de réfléchir ?

Dans la réponse à ces questions, les auteurs pensent que vous devriez identifier l’ikigai qui est au centre de votre vie. Si vous ne l’avez pas encore trouvé, continuez à chercher plus en profondeur en passant plus de temps dans les activités qui vous procurent le flow. Aussi, essayez de nouvelles choses, celles qui vous tentent et vous rendent curieux. Le flow est mystérieux, il est comme un muscle à entrainer au plus vous serez dans le flow, au plus proche vous serez de votre ikigai.

Le livre se poursuit avec de courtes interviews de centenaires. Le concept de Hara hachi bu est ensuite présenté. En fait, il s’agit d’une ancienne pratique japonaise liée à l’alimentation. L’idée principale est de quitter la table en ayant encore un peu faim. Cette pratique contribuerait à ralentir le vieillissement et donc à favoriser la longévité.

Conclusion de lecture

Le livre est présenté comme LA référence sur le concept de l’ikigai. Best-seller international. Les auteurs ont le mérite d’avoir popularisé et fait découvrir ce concept à des millions de personnes. Pourtant, selon moi, il manque d’approfondissement théorique. Les auteurs s’étendent trop sur des conseils classiques comme ; bien manger, avoir quelque chose à faire, pratiquer de l’exercice et avoir de bons amis pour vivre longtemps. Alors qu’il aurait été plus intéressant d’approfondir le processus qui mène à la découverte de son ikigai. En effet, dans son ensemble, le livre met l’accent sur la santé. Cependant l’ikigai est un outil intéressant pour toute personne cherchant à mieux se connaître pour trouver sa voie.

Néanmoins, il est agréable à lire et structuré comme une conversation. La lecture ne vous prendra pas beaucoup de temps et vous donnera une bonne source de motivation pour commencer à vous intéresser à vous, faire le point et avancer sur de nouvelles bases.

J’ai aimé :

  • La lecture est agréable
  • Les liens entre différents concepts sont intéressants
  • Les quelques exercices pratiques permettent d’aller plus loin que la théorie
  • Les interviews des différentes personnes sont bienvenues

J’ai moins aimé :

  • Le manque d’approfondissement théorique
  • Certaines parties du livre (le régime et les exercices de yoga) n’apportent pas de plus value

 

« Seul le fait de rester actif vous donnera envie de vivre cent ans. » – Proverbe japonais

ikigai-livre-hector

Qu’est-ce que ton hobby révèle de ta personnalité sur ton cv?

 

Les loisirs sont un aspect important du temps libre, apportant à la fois détente et plaisir à nos vies stressantes. Alors que certains loisirs permettent une déconnexion totale, d’autres offrent de véritables opportunités d’expression créative ou  de développement physique.

En fait, de nombreux passe-temps offrent plus de satisfaction que beaucoup de carrières, soyons honnêtes. Peu importe quel est votre loisir tant qu’il est gratifiant et constructif, il peut augmenter considérablement votre qualité de vie. De plus en plus de personnes aujourd’hui finissent même par faire de leur loisir leur emploi à temps plein et change complètement leur style de vie.

Une récente étude scientifique (Root-Bernstein & al., 2008) s’est intéressée à la relation entre la pratique régulière d’un hobby artistique et la réputation d’un chercheur. D’une part, ils ont découvert que les prix Nobels pratiquent plus souvent un hobby artistique que les autres. D’autres part, pratiquer plusieurs activités renforcerait leurs compétences dans chacune d’entre elles, même si la pratique des arts et l’activité scientifique semblent demander des capacités différentes. Tout bénéfice donc!

Enfin, nos loisirs dévoilent bien sûr qui nous sommes. Par exemple, la sociologie a depuis longtemps fait des liens entre nos loisirs et notre appartenance sociale. Pour ce qui est de la psychologie, il est évident que nos loisirs révèlent nos traits de personnalités et vice versa.

Voici une série de hobbies qui révèlent vos forces et quelle fonction pourrait vous convenir. C’est intéressant de voir ce que nos loisirs peuvent nous apporter ! Faites le test:

Dis moi quel est ton hobby, je te dirai qui tu es 😉

Les sports d’endurance

Les sports comme la course à pied, la natation, le fitness, etc. supposent qu’une personne qui les pratique a de la ténacité, de la persévérance et du dynamisme, qui sont d’ailleurs exactement les qualités recherchées pour une fonction dans la vente.

Les sports extrêmes

Des activités telles que l’escalade, le saut en parachute ou la plongée sous-marine dévoilent une personne qui aime repousser ses limites et prendre des risques calculés. Ces qualités sont utiles pour les personnes qui assument des rôles de leadership ou des rôles de chef de produit / département.

Les loisirs créatifs

Les loisirs comme la cuisine, la peinture et la photographie sont des activités artistiques qui montrent que vous avez un esprit créatif. De tels passe-temps pourraient vous rendre plus intéressant pour les employeurs dans des secteurs dynamiques comme le marketing, les relations publiques, le design, etc.

Les sports d’équipe

Les sports collectifs tels que le football, le basketball, le hockey, etc. favorisent évidemment le développement de l’esprit de groupe et montre que vous êtes capable de travailler en tant que membre d’une équipe dans la poursuite d’un objectif commun. Bien que cette qualité soit recherchée dans la plupart des secteurs, elle peut être particulièrement utile dans les environnements ou les relations interpersonnelles sont fréquentes.

Les jeux de stratégie

Vous êtes un amateur de jeux d’échecs, de poker ou même de sudoku ? Alors vous avez surement la fibre du stratège en vous. Ce type de talent est déterminant dans  les postes à responsabilités qui demandent des qualités d’organisation et de planification.

L’écriture créative

Avoir une bonne plume, c’est à dire du style et une grammaire irréprochable n’est pas donné à tout le monde. Il dénote votre aisance à utiliser les subtilités de la langue de manière pertinente. Un intérêt pour l’écriture créative que ce soit par la poésie, des histoires courtes ou un blog personnel – peut mettre en évidence vos qualités de communication. Ce type de compétence est très recherchée à l’heure actuelle dans plusieurs types de fonctions liés aux médias sociaux.

La lecture, les visites de musées et de bibliothèques

On vous traite d’intello! Qu’à cela ne tienne. Un intérêt pour les activités basées sur l’apprentissage peut mettre en évidence une soif de connaissances, une curiosité intellectuelle avide. Et cette compétence pourrait faire de vous un chercheur particulièrement bon. Cette soif de connaissance peut faire de vous un excellent orateur, présentateur ou même professeur.

L’animation d’une communauté

Que ce soit la participation à des mouvements de jeunesse ou tout autre groupe. De tels passe-temps suppose que vous êtes quelqu’un qui est à l’aise avec les autres. Cela signifie que vous pourriez être considéré comme une personnalité particulièrement intéressante pour occuper des rôles de gestion.

Dites-moi dans les commentaires quels sont vos hobbies ? Quelles qualités ils développent chez vous ou comment vous les utiliser dans votre travail.

13 questions essentielles pour trouver un job de rêve en 2019

Aujourd’hui, trouver un travail qui nous plait vraiment paraît plus compliqué que jamais. Il faut des diplômes, un réseau, de l’expérience. Sans oublier les changements constants dans le monde du travail sur lesquels vous n’avez aucune prise ; l’arrivée de nouvelles technologies, la délocalisation des sociétés,…. Et si on revenait un peu à l’essentiel ? C’est-à-dire à vous, qui vous êtes et ce que vous voulez vraiment. Parce que plus vous savez ce que vous voulez (et ce que vous en voulez pas) et plus vous aurez de chances de trouver un job de reve!

J’ai remarqué que la plupart des gens choisissent leur métier en fonction du prestige social et/ou du salaire lié à la fonction. Ce qui mène souvent à de grandes déceptions. Pour vous éviter cela, j’ai préparé une liste de questions fondamentales pour savoir si un job est réellement fait pour vous. Par exemple, je suis toujours amusé de demander aux personnes que j’accompagne en orientation professionnelle quels étaient les métiers qui les faisaient rêver enfant. J’ai parfois des réponses franches comme : «Je voulais être un chanteur célèbre». Bien que cela puisse sembler anodin, nos aspirations d’enfants recèlent une foule d’indications pour nous éclairer dans la découverte de notre véritable vocation.

Ce guide vous aidera, je l’espère, à clarifier vos idées et à vous concentrer sur des objectifs réalistes pour trouver une carrière que vous allez adorer. Voici donc 13 questions à vous poser pour trouver l’emploi de vos rêves.

1. Quel métier vous faisait rêver enfant?

Évidemment, tous nos rêves d’enfance ne sont pas réalistes, mais réfléchir à ce que vous vouliez être enfant révèle d’autres choses que vous n’auriez pas envisagées.

Si vous vouliez être un humoriste à la télévision, par exemple, mais que vous êtes paralysé à l’idée de parler en public, vous pourriez penser à des alternatives dans ce domaine. Comme par exemple l’écriture de sketchs pour la télévision.

2. Quelle est votre personnalité?

Êtes-vous un introverti ou un extraverti? Aimez-vous travailler avec des gens ou êtes-vous un loup solitaire? Il est primordial de savoir qui vous êtes vraiment, car cela vous aidera à identifier les fonctions qui correspondent le mieux à votre personnalité.

Tout un tas de tests de personnalité existent et vous donneront des propositions de carrières qui correspondent à vos traits de caractère. Même si les emplois proposés ne vous intéressent pas vraiment, ils vous aideront à affiner votre choix final.

3. Quel travail feriez-vous gratuitement?

Plusieurs études ont récemment mis fin à plusieurs fausses croyances comme : on travaille mieux quand on est heureux ou encore l’argent n’a pas d’importance dans la satisfaction au travail. Cependant le travail pour nous rendre heureux devrait nous permettre de réaliser nos aspirations à travers: l’estime de soi par les contacts et la relation à l’autre, le plaisir d’être utile ou d’aider, le plaisir de faire, le plaisir de créer et de s’enrichir personnellement. Y a-t-il un travail que vous feriez gratuitement juste parce que vous l’aimez? Peut-être que vous avez des talents créatifs et que vous pourriez avoir par exemple l’opportunité de les exercer en faisant un stage chez une grande marque? Si vous découvrez une activité que vous feriez gratuitement, alors vous êtes certain d’avoir trouvé une piste pour avoir un job de rêve.

4. Quels sont vos passe-temps préférés ?

Y a-t-il quelque chose que vous faites pendant vos temps libres et que appréciez vraiment? Peut-être que vous êtes un passionné de sport et que vous cherchez à faire des exercices et à créer des régimes alimentaires adaptés. Si la réponse est oui alors votre métier idéal est juste sous votre nez et pourquoi ne risqueriez-vous pas un changement de carrière pour une vie plus heureuse.

Essayez cet exercice pour vos hobbies. Par exemple si jouer au tennis est votre hobby :

A- pourquoi jouer au tennis est mon hobby?

(Lister tout ce qui vous plait dans l’activité)

C’est parce que,

  • Cela me permet de rester en forme
  • J’ai les idées plus claires après avoir joué
  • Cela améliore ma capacité à prendre des décisions rapides
  • ça me donne l’esprit de compétition
  • je reste actif tout le temps
  • ca me permet de voir mes amis
  • Cela renforce mon lien avec mes amis
  • Je dois être organisé
  • Le respect des règles m’ aide à être plus discipliné
  • Gagner est toujours un défi pour moi, même si je perds j’apprends quelque chose pour le match suivant

B- Maintenant, qu’est-ce que mon hobby révèle de moi?

  • J’aime l’activité physique
  • J’ai besoin d’être actif
  • Je sais équilibrer ma vie sociale et personnelle
  • Je suis quelqu’un de positif
  • J’aime la discipline et l’organisation

5. Comment je donne du sens au travail ?

Que voulez-vous accomplir à travers votre travail? Voulez-vous créer des produits innovants qui changeront la vie des gens? Voulez-vous écrire des romans de sciences fiction? Voulez-vous divertir les gens avec vos talents d’humoriste? Ou même aider les gens dans le besoin en travaillant pour une organisation caritative? Quoi qu’il en soit, assurez-vous de découvrir quel est votre but dans la vie et de trouver un emploi qui vous aide à partager ces valeurs.

6. Quel est votre environnement de travail idéal?

Votre cadre de travail et vos collègues influencent beaucoup votre satisfaction au travail. Vous pourriez avoir un job de rêve, mais l’environnement pourrait complètement tuer votre motivation et finir par vous faire détester votre travail. Il est donc impératif de considérer le cadre de travail d’un employeur avant de postuler et de déterminer dans quel type d’environnement vous souhaitez travailler.

Voulez-vous travailler dans un bureau décontracté où vous avoir la flexibilité d’un travailleur indépendant? L’équilibre travail/vie personnelle est-il un facteur important pour vous? Prenez un peu de temps à chercher différentes entreprises et faites une liste des 10 meilleurs cadres de travail dans lesquels vous voudriez travailler.

7. Qu’est-ce que tes anciens jobs t’ont appris?

Vos emplois passés peuvent indiquer la direction prendre pour trouver votre voie. En regardant vos expériences précédentes, vous pouvez découvrir ce que vous aimez et ce que vous n’aimiez pas. Vous pouvez chercher les points communs entre vos anciens jobs. Lorsque vous terminez cet exercice, assurez-vous d’écrire une quantité égale de pour et de contre afin que vous puissiez comprendre parfaitement les tâches que vous voulez avoir dans votre prochain travail et ce que vous ne voulez pas faire. Si vous êtes fraîchement sorti de l’université et n’avez pas encore eu d’emploi à temps plein, regardez les activités que vous avez déjà terminées dans votre formation ou les activités extrascolaires pour comprendre ce que vous avez apprécié le plus.

8. Quelle importance donnez-vous à l’argent?

Lors de mes consultations, je rencontre de nombreuses personnes qui gagnent très très bien leur vie; ingénieurs industriel, médecins, avocats, assureurs,… pourtant après plusieurs années, ils m’avouent tous ne plus considérer le salaire comme l’élément le plus important à leurs yeux. Tous souhaiteraient diminuer leur temps de travail et se réorienter pour faire un métier beaucoup plus intéressant à leurs yeux. Un gros chèque de paie ne compense plus les nombreuses heures passées à faire un métier qui ne nous plait pas.

Cela dit, il est important de savoir combien d’argent vous avez besoin pour vivre et quels types d’emplois peuvent vous donner ce revenu. Cela vous aidera à affiner votre recherche d’emploi pour trouver la bonne carrière.

9. Quelles sont vos forces?

Êtes-vous bon pour résoudre les problèmes mathématiques? Avez-vous une nature calme pour guider les gens ou savez-vous déléguer des tâches? Si c’est le cas, vous feriez un excellent leader. En identifiant vos forces clés, vous serez en mesure de les faire correspondre à différents emplois. Comment identifier vos forces et talents ? Plusieurs tests validés (mais payants) existent sur internet. Comment trouvez vos forces sans passer par un test ? Réfléchissez à vos valeurs. Souvent il est difficile d’identifier nos forces parce que nous n’avons pas pris le temps de clarifier nos valeurs fondamentales. Prendre le temps d’identifier vos valeurs vous aidera à décider si les aspects de votre vie sont des forces.

  • Pensez à quelques personnes que vous respectez. Qu’admirez-vous chez eux? Quels traits possèdent-ils que vous appréciez?
  • Imaginez que vous pourriez changer une chose dans votre ville. Qu’est ce que ça serait? Pourquoi? Qu’est-ce qui est le plus important pour vous?
  • Rappelez-vous un moment de votre vie où vous vous êtes senti très satisfait. Quel était ce moment? Qu’est-il arrivé? Avec qui étiez-vous? Pourquoi avez-vous ressenti ça?

10. Quel est votre style de travail préféré?

Préférez-vous travailler dans une grande entreprise, une petite start-up ou la vôtre? Il est important d’identifier quel style de travail vous convient. Par exemple, si vous voulez travailler seul et décider de votre emploi du temps, vous pouvez soit travailler à votre compte, soit créer votre propre entreprise pour vous assurer d’avoir ce travail idéal.

11. Quels emplois aimeriez-vous vraiment faire?

Il y a probablement quelques emplois que vous aimeriez faire mais pour lesquels vous avez encore besoin de développer des compétences. Faites une liste de vos emplois préférés – enfin, au moins ceux qui vous intéressent le plus et qui peuvent vous rendre heureux.

12. Qu’est-ce qui vous manque?

À la suite du point précédent, une fois que vous aurez votre liste de postes, prenez au moins 30 minutes à rechercher les compétences, qualifications et l’expérience nécessaires pour chaque poste. Vous devriez ensuite encercler les jobs que vous pouvez réellement faire et pour lesquels vous avez déjà le profil adapté.

13. Quels sont les avantages et inconvénients de cette carrière?

Une fois que vous avez recueilli vos réponses à toutes les questions ci-dessus, réfléchissez aux avantages et inconvénients de chaque emploi qui figure sur votre liste actuelle. Attention à ne pas être trop idéalistes. Je rencontre souvent des personnes qui aiment se convaincre qu’un métier est fait pour eux et préfèrent ne pas voir les côtés les moins agréables. Assurez-vous de prendre assez de temps pour savoir si cet emploi correspond vraiment à vos attentes profondes.

Voilà, si vous avez lu cet article, jusqu’au bout, félicitations, vous avez vraiment envie de trouver votre voie. Rappelez-vous aussi que c’est tout à fait normal de ne pas savoir quel emploi est réellement fait pour vous, même si vous êtes dans le monde du travail depuis plusieurs années. Certaines personnes passent toute leur vie à aller d’un emploi à l’autre, en essayant de trouver leur chemin idéal. Cependant, trouver votre job de rêve n’est pas difficile, et si vous avez encore des questions posez-les moi dans les commentaires, je me ferai un plaisir de vous aider.

A bientôt !

Julien

Résumé du livre « trouver son ikigaï » de Christie Vanbremeersch

Je vous propose aujourd’hui le résumé du livre trouver son ikigai de Christie Vanbremeersch (2018, Editions First). Christie est consultante et formatrice en créativité. Elle nous propose un livre  pour partir à la découverte de notre ikigaï. L’idée clé du livre est que nous pouvons vivre (heureux) de ce qui nous passionne, notamment en trouvant notre Ikigaï.

Mais c’est quoi ce concept de l’ikigaï ?

L’ikigaï, c’est un terme japonais qui n’a pas d’équivalent en français. Il désigne généralement la « joie de vivre », « raison d’être », ou « mission de vie ». C’est ce que l’on pourrait également appeler « la raison de se lever le matin » pour les habitants d’Okinawa au Japon, connus pour leur longévité exceptionnelle, leur bonne santé et leur joie de vivre.

L’Ikigaï fait en effet partie des six facteurs qui pourraient expliquer la grande longévité des habitants d’Okinawa : en 2006, on estimait que les îles d’Okinawa comptaient près de 740 centenaires pour une population de 1,3 million.

Selon l’étude sur les centenaires d’Okinawa, menée par le docteur Makoto Suzuki, cela représente environ 50 centenaires pour 100 000 personnes, alors que dans la plupart des pays industrialisés, le rapport serait en moyenne de 15 pour 100 000 (Source : Christie Vanbremeersch,2018).

Plus concrètement, l’Ikigaï se réalise souvent à travers un petit schéma constitué de 4 cercles :

  • Ce dont le monde a besoin
  • Ce que vous adorez faire
  • Vos talents
  • Ce pourquoi vous pouvez être payé

A l’intersection de ces cercles, vous aurez à trouver successivement,  votre passion, votre profession, votre vocation et enfin votre mission. Au centre du schéma, vous avez votre Ikigaï, votre « raison de vous lever le matin »

Dans ce livre, l’auteure nous propose de trouver notre Ikigaï à l’aide de nombreux exercices pratiques. De plus, des interviews d’hommes et de femmes de toute catégorie et milieu vous racontent comment ils ont pu trouver leur ikigaï.

Christie Vanbremeersch définit 4 catégories

 

Les « Ikigâtés », qui ont trouvé un métier en fonction de leurs compétences, qu’ils aiment faire, avec du sens et un salaire qui leur permet d’en vivre.

Cependant, elle considère que cette catégorie ne concerne pas la majorité d’entre nous qui nous trouvons plutôt dans les 3 catégories suivantes :

  • Les « Ikifauchés » qui aiment ce qu’ils font, qui le font correctement, et y voit du sens mais dont le revenu ne permet pas d’en vivre.
  • Les « Ikennuyés », ceux qui font bien leur travail avec un salaire suffisant mais qui s’ennuient dans leur travail.
  • Dernière catégorie, les « Ikistagnants », ceux qui dans leur travail ne sont gratifiés ni par l’argent, ni par le plaisir, ni par le sens, ceux qui éprouvent un « vasouillement » et une stagnation dans leur vie professionnelle.

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces 3 dernières catégories vous intéresser à l’ikigai pourrait vous apporter beaucoup !

Les chapitres qui suivent s’enchainent avec des témoignages de personnes ayant trouvé leur ikigai ainsi que des exercices qui peuvent vous aider à le trouver.

Conclusion de lecture

Le livre est selon moi une introduction pour celles et ceux qui n’ont qu’une idée vague de ce qu’est l’ikigaï. Le livre se lit facilement, le style est agréable, on a l’impression de prendre un café avec une pote. Les interviews sont pour moi, le vrai plus de ce livre car elles permettent d’illustrer et de mieux comprendre les 4 dimensions de l’ikigaï.

L’idée d’ajouter des exercices est bonne aussi mais malheureusement, je trouve qu’il manque un peu de structure et surtout d’approfondissement pour en faire une méthode. Ce n’était sans doute pas le but de l’auteure qui n’est pas une coach ou accompagnatrice en orientation professionnelle. Autour des témoignages et des exercices on retrouve certaines parties qui semblent tirer sur la corde comme le chapitre « dress for success » ou l’auteure nous explique comment nous habiller façon « ikigai »… D’autres chapitres sont heureusement plus intéressants comme ceux consacrés à l’entourage relationnel qui peut fournir une aide dans la recherche de votre ikigaï.

J’ai aimé :

  • Les interviews des différentes personnes qui enrichissent le livre
  • Le style d’écriture est facile à lire et chaleureux
  • Les exercices pratiques donnent des pistes

J’ai moins aimé :

  • Le manque d’approfondissement théorique et pratique
  • Le sentiment qu’on enfonce des portes ouvertes
  • Le fait que l’auteur avoue ne pas avoir trouvé son ikigaï