Comment réussir son permis de conduire sans stresser ?

 

 

Apprendre à conduire une voiture et réussir son permis de conduire est une étape de la vie importante. Cependant cette épreuve peut être particulièrement stressante. Derrière cet examen, se cache une dose de stress et de doutes, en particulier quand on pense au coût des leçons de conduite.

Je me rappelle encore du jour où j’ai passé mon permis pratique. Nous étions 6, les 3 premiers n’ont pas pu faire démarrer la voiture, les 2 suivants ont manqué leurs exercices de manœuvres et moi, je me suis fait avoir bêtement à la fin… je vous raconterai comment plus loin dans l’article. Bref, mes 5 prédécesseurs ont tous échoué à cause du STRESS.

Toutefois, si vous vous demandez encore si vous allez y arriver sans stresser, voici quelques conseils essentiels. Il existe en effet quelques techniques simples à connaitre pour savoir comment avoir son permis de conduire du premier coup!

Se préparer correctement

Bien entendu, la meilleure façon de réussir son permis est d’être attentif à toutes les leçons de conduite que vous avez prises lors de votre apprentissage. Si vous devez encore étudier votre théorie et que vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez découvrir cet article qui vous donne une méthode pour apprendre beaucoup plus vite.

Une bonne préparation à l’examen de conduite comprend également la veille de l’examen pratique. En effet, mieux vaut ne pas faire la fête toute la nuit si vous passez votre permis de conduire à 8h du matin. Faites en sorte de vous coucher tôt et de vous détendre avant de dormir pour éviter de penser à l’examen qui arrive. Le matin, faites en sorte de vous lever suffisamment tôt sans avoir à courir dans tous les sens. Relisez les règles de conduites les plus fréquentes pour les avoir bien en tête, en particulier la signalétique. Lorsque vous sentez la pression monter, respirez profondément, de nombreuses personnes sont passées par là avant vous et ont réussi leur permis de conduire.

Se préparer à tous les cas de figure

En fonction du moment de la journée et de la période de l’année, vous allez devoir être préparé à tous les cas de figure. Si les conditions météorologiques l’obligent, n’oubliez pas de mettre les feux de circonstances. En effet, de simples petites erreurs de ce type pourront vous faire perdre votre permis de conduire. S’il pleut, ayez le réflexe de mettre en route les essuie-glaces. Gardez également à l’esprit que vous devez respecter les limites imposées (en France) aux jeunes conducteurs, soit 110km/h au lieu de 130 sur l’autoroute, 100km/h au lieu de 110km/h ou bien encore 80km/h au lieu de 90km/h.

Ne pas être défaitiste

Garder son sang-froid est primordial pour la réussite de votre permis. Ce n’est pas parce que vous avez fait une petite erreur pendant votre examen que vous avez raté votre examen. Trop de candidats se laissent déstabiliser, à tort, par des petites erreurs. Plus vous allez vous focaliser dessus, plus vous risquez d’en faire de nouvelles. Gardez également à l’esprit que les inspecteurs peuvent faire exprès de déstabiliser les candidats afin de savoir comment ils peuvent réagir dans des situations stressantes.

Dans tous les cas, veillez à garder la maitrise de vos émotions. Dans le cas contraire, il est possible que votre inspecteur fasse mine de ne pas prêter attention à ce que vous faites et discute avec le moniteur présent dans le véhicule tout au long du trajet. Ne faites pas l’erreur de vous laisser distraire par la discussion et n’essayez pas, à votre tour, de parler avec eux. Dans tous les cas, restez bien focalisé sur la route et sur le véhicule que vous êtes en train de conduire.

Ne pas oublier de faire ses contrôles

Même si vous n’avez pas encore mis le moteur en marche, vous pouvez vous faire éliminer si vous n’avez pas fait correctement vos contrôles. Pour cela, vérifiez correctement les rétros intérieurs et les rétros latéraux avant de démarrer pour savoir s’ils sont correctement réglés.

Tout au long de l’examen, n’oubliez pas de faire les vérifications nécessaires. Cela implique notamment la vérification du rétroviseur intérieur lorsque vous ralentissez et les angles morts au moment où vous changerez de direction. N’hésitez pas à porter le regard quelques secondes de plus que nécessaire pour que l’inspecteur ait le temps de voir que vous effectuez correctement vos différents contrôles.

Ne pas se laisser déstabiliser

Lors de votre examen du permis de conduire, vous aurez l’occasion d‘être déstabilisé à de nombreuses reprises. Les usagers de la route ne sont pas forcément indulgents avec les voitures d’auto-école. Par conséquent, essayez de ne pas y prêter attention. Même si des voitures vous dépassent car, en apparence, vous roulez trop lentement, ne dépassez jamais les limitations de vitesse.

Dans certains cas, il est possible que l’inspecteur cherche lui-même à vous tester en faisant des petites réflexions anodines pour vous pousser à la faute. Il n’est pas rare de voir des candidats appliquer à la lettre ce que l’inspecteur lui dit, sans prendre en compte la signalisation. Si l’inspecteur vous demande de tourner à droite, mais qu’il y a un panneau « sens interdit », ne vous y aventurez pas.

Faire du repérage à l’endroit où aura lieu votre examen

Il est toujours stressant de rouler dans un endroit que l’on n’a jamais vu. Généralement, les moniteurs d’auto-école proposent de vous accompagner sur les parcours les plus couramment empruntés lors de l’examen du permis de conduire. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à demander à quelqu’un qui a déjà le permis de vous emmener faire un petit tour sur place afin que vous puissiez prendre connaissance des spécificités de la zone. Vous pourrez par exemple regarder quels sont les endroits où il faut être particulièrement vigilant.

Rester zen au moment des manœuvres

Les manœuvres sont l’une des étapes les plus stressantes lors du permis de conduire. Toutefois, vous devez savoir que vous ne raterez pas votre permis en vous y reprenant à plusieurs fois pour faire votre créneau. Il est toujours préférable de prendre un peu de temps pour réussir à garer le véhicule que de le faire rapidement et de prendre le risque de taper violemment la voiture contre le trottoir.

En ce qui concerne les manœuvres, quelques facteurs seront pris en compte pour savoir si vous avez réussi ou non : le fait que le véhicule soit à l’intérieur de l’emplacement, le respect des distances de sécurité, le fait de ne pas être monté sur le trottoir et le placement des roues en position droite. Lorsque vous avez terminé votre manœuvre, mettez la voiture au point mort et n’oubliez pas d’enclencher votre frein à main.

Eviter l’excès de confiance

Tout comme le stress, être trop détendu ou confiant peut vous faire commettre des erreurs fatales. Après avoir passé les épreuves théoriques haut la main, j’étais confiant pour la partie pratique. Peut-être trop. Le jour de l’épreuve finale, j’ai réussi le démarrage, les manœuvres et la partie route facilement… jusqu’à 30 mètres avant de revenir au centre d’examen.

Mon examinateur m’a dit : « c’est dans la poche » peut-être bien malicieusement d’ailleurs. Tant et si bien que je suis tombé dans le panneau comme un débutant que j’étais. Je me voyais déjà repartir avec mon permis, à moi la route, les vacances! Erreur fatale, déconcentré, au panneau stop, j’ai tourné trop vite en oubliant de marquer l’arrêt. L’examen était raté. Ne faites pas comme moi à l’époque, évitez les excès de confiance, tant que vous n’avez pas éteint le contact au centre d’examen, vous êtes évalué.

Pour vous entraîner, il existe de nombreux sites, en voici quelques-uns :

passetoncode.fr

permisdeconduire-online.be

educationroutiere.saaq.gouv.qc.ca

autoecole.ch

En appliquant bien tous ces conseils vous avez de grandes chances de maximiser votre taux de réussite. Restez positif et concentré dans tous les cas et tout ira bien. Bonne route 😉

Vous avez aimez cet article ?

Vous pouvez télécharger gratuitement "Mémorisation Facile" dans le quel j'explique comment vous pouvez faire pour diminuer votre temps d'étude tout en améliorant vos notes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *