Comment réussir son questionnaire de mémoire de fin d’études ? (+ exemples)

Cet article est un article invité écrit par Alexandre du site Eval&Go

 

Étape essentielle pour réussir ses études, le questionnaire de mémoire est pourtant très (trop) souvent négligé par les étudiants. Il reste néanmoins primordial et soyez-en sûr : une enquête bâclée va vous pénaliser dans votre note finale.

Pour vous éviter cette prise de risque inutile, je vous aide aujourd’hui à élaborer une enquête de qualité. Voici tous les conseils pour réussir son questionnaire de mémoire.

 

Les pires erreurs à faire dans un questionnaire de recherche

 

  • Des choix de réponses incomplets. Vos répondants ne doivent pas se retrouver dépourvus de possibilités de réponse. Le risque est qu’ils répondent « autre » à vos questions.

 

  • Des questions mal formulées qui peuvent influencer vos répondants. Si cela se produit, vous allez obtenir des réponses différentes alors que vos répondants souhaitaient à la base, exprimer une seule et même opinion.
  • Des questions redondantes: personne n’aime répondre 2 fois à la même question…
  • Des questions et/ou réponses trop élaborées, qui présentent le risque de déstabiliser vos répondants et les inciter à donner des réponses peu exploitables.

 

8 étapes lors de l’élaboration d’un questionnaire en ligne

 

  • Définissez des objectifs

Pourquoi réalisez-vous cette enquête ? Quelles informations souhaitez-vous obtenir ? C’est à vous de définir vos objectifs avant de vous lancer !

  • Définissez une question d’étude

Quelle est votre problématique initiale ? Voyez cela comme un sac de nœud que votre travail d’enquêteur va démêler tout au long du processus.

C’est également le problème que chaque question va résoudre au fur et à mesure que votre enquête progresse. Ne perdez pas cet objectif de vue.

  • Formulez des hypothèses

C’est une des étapes les plus importantes : élaborez des hypothèses bien précises en lien avec vos travaux.

Ce sont des conclusions que vous tirez dès le début de votre étude. Ainsi, vous concevrez des questions qui vous permettront d’obtenir des informations à même de valider ou non, vos hypothèses.

  • Déterminez votre échantillon

Votre public cible est la catégorie de la population que vous souhaitez interroger. Celui-ci varie en fonction de votre étude.

Par exemple : si vous réalisez une étude sur les habitudes de consommation dans les fast-foods, vous aurez plus de chances de collecter des données pertinentes auprès d’un jeune public.

  • Mettre en forme son questionnaire

Questions ouvertes, fermées ? Quelles positions attribuer à chaque question ? Posez- vous les bonnes questions. Votre enquête doit être le résultat d’un savant mélange de professionnalisme et d’attractivité, votre but étant d’intéresser vos répondants.

  • Lors de l’élaboration d’une enquête, il est recommandé de proposer un texte de présentation pour introduire le sujet ainsi que la durée du sondage. Il permet de diminuer le taux d’abandon.
  • La phase de prétest 

Faire tester votre enquête par vos proches est un bon moyen de vérifier que votre travail est cohérent.

Demandez-leur de répondre à votre étude en étant attentifs aux éléments qui ne leur semblent pas pertinents.

Ont-ils bien compris toutes les questions ? Ont-ils apprécié votre questionnaire ? Ne négligez aucun aspect car c’est ce micro-public qui doit valider la fin de votre mise en forme et ainsi, permettre le passage à l’administration de votre questionnaire.

  • L’administration du questionnaire

Une fois que votre enquête est opérationnelle, il vous faut passer à la phase de diffusion. Pour cela, souhaitez-vous administrer vos questionnaires en face à face ou sur internet (réseaux sociaux, blogs…) ?

Sachez que rien ne vous empêche de choisir les 2 options : c’est à vous d’évaluer ces paramètres en fonction du temps dont vous disposez et de votre public cible.

  • Le traitement des données

Collectez vos réponses et analysez les pour confirmer ou infirmer vos hypothèses de départ.

  • Les solutions d’enquête en ligne vous offrent la possibilité de générer des rapports automatiques. Vous pouvez ensuite les exporter aux formats Word, PDF, Excel, Powerpoint… C’est un gain de temps non négligeable en cette période de rédaction de mémoires.

Les conseils pratiques pour réussir son questionnaire de mémoire

Mettez-vous à la place de vos répondants

Avant la diffusion de votre questionnaire, pensez à bien vous relire. Pour cela, quittez votre rôle d’enquêteur pour vous mettre à la place de vos futurs répondants.

Si vous ne comprenez pas une question lorsque vous la relisez, comment voulez-vous que vos répondants la comprennent ?

Types de questions, tournures de phrases, design… soyez attentifs au moindre détail, la crédibilité de votre travail en dépend !

Ne posez pas de questions que vous vous posez en tant que chercheur

Pensez à reformuler et adapter votre enquête à votre public :

Par exemple, si vous posez la question suivante : « Les jeunes sont-ils accros aux fast-foods ? » Certains de vos répondants auront tendance à répondre « non », car la formulation de la question n’est pas en adéquation avec votre enquête.

Au contraire, privilégiez plutôt une question de type : « Quelle serait votre réaction si les fast-foods disparaissaient ? ». C’est à partir des réponses collectées, que vous pourrez alors conclure d’une dépendance ou non, des jeunes aux fast-foods. Soyez subtil, soyez malin !

Structurez votre questionnaire

Votre questionnaire doit suivre un fil conducteur logique. Pour cela il existe 2 modes de structuration pour votre enquête :

Celui en entonnoir qui part de questions généralistes pour finir sur des questions plus précises et celui en sablier qui se termine sur des questions généralistes.

Qu’attendez-vous des réponses à vos questions ?

Vous ne voulez pas obtenir des résultats inexploitables !

La création d’un questionnaire et son exploitation prennent beaucoup de temps. Vous devez donc réfléchir au sens à donner à vos questions et à la pertinence de chacune d’entre elles.

 

Privilégiez des questions claires et concises

Pensez à bien formuler vos questions et à l’effet qu’elles peuvent produire chez vos répondants.

Inutile de vous compliquer la vie avec des expressions ardues. Jouez la carte de la simplicité pour faire transmettre clairement à vos répondants, l’information que vous souhaitez obtenir d’eux.

Vous voilà désormais armés pour réaliser un questionnaire de qualité, bonne chance à tous !

Besoin d’un dernier coup de pouce ?

Nos exemples de questionnaires

Ci dessous, 4 exemples de questionnaires réalisés avec Eval&GO ; un questionnaire en ergothérapie, un questionnaire en marketing, un questionnaire en soins infirmiers et en fin un dernier exemple de questionnaire d’assistant social. Au travers de ces courtes enquêtes fictives, vous pouvez découvrir un aperçu des fonctionnalités proposées par la solution au travers de ces différents questionnaires !

 

Vous avez aimez cet article ?

Vous pouvez télécharger gratuitement "Mémorisation Facile" dans le quel j'explique comment vous pouvez faire pour diminuer votre temps d'étude tout en améliorant vos notes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *