Apprentissage, mémorisation : 5 secrets pour être plus efficace

 memorisation-efficace

 

La veille de l’examen, 22 heures, vous voilà face à vos révisions, une tasse de café à la main, et vous commencez à vous demander comment vous allez pouvoir assimiler toutes ces connaissances en une soirée. Bon, pour cette fois-ci, ça va être chaud (désolé), mais saviez-vous qu’il existe des moyens simples et efficaces pour vous permettre de mieux apprendre, et de mémoriser l’information plus longtemps ?

Nombreux sont les étudiants qui, une fois les examens terminés, ont déjà presque tout oublié. Étudiant à l’université, en train de préparer un concours, de suivre une formation professionnelle, d’apprendre une langue étrangère par vous même, ou tout simplement d’étoffer vos connaissances par vous-même, commencez dès maintenant à suivre quelques bonnes habitudes qui vous permettront de mieux apprendre, pour longtemps.

1) Comment s’organiser et le rester

Que vous soyez étudiant « à temps plein », que vous suiviez des cours du soir ou que vous appreniez par vous-même, une chose est sûre : il va falloir dégager du temps dans votre emploi du temps pour vous consacrer à votre nouvelle activité et en faire un succès. Sachez dès le début qu’il vous faudra faire plus que le minimum si vous voulez apprendre et surtout retenir pour de bon les informations que vous absorbez. Pour cela, un minimum d’organisation est nécessaire.

Commençons par l’essentiel : tout comme vous avez fait de la place dans votre emploi du temps pour vos leçons, créez un espace dédié sur votre bureau ou dans votre ordinateur pour stocker ce qui concerne vos cours. Assurez-vous de stocker les informations (livres, notes prises en cours, articles dans un journal en ligne) de manière claire afin que vous puissiez facilement vous y retrouver par la suite. Un système d’organisation efficace permet de garder les idées claires.

Si vous devez suivre des cours, tachez de ne pas arriver en retard, même si les matins sont parfois difficiles. Encore mieux, essayez d’arriver quelques minutes en avance. Cela vous donnera juste assez de temps pour vous installer, sortir votre matériel, et être prêt à recevoir l’information. Quand vous arrivez en retard, non seulement vous ratez une partie du cours, mais vous vous retrouvez souvent dans une situation de stress (même minime) et il vous faut plus de temps pour vous détendre et vous trouver dans les conditions idéales pour écouter et absorber l’information.

2) Prendre des notes, mais pas n’importe comment

Prendre des notes vous permet de garder une trace écrite d’un cours et d’y revenir plus tard. C’est un outil indispensable pour un apprentissage de qualité, mais les notes doivent être prises intelligemment. De nombreux étudiants tout juste sortis du lycée font l’erreur d’essayer de tout noter. Non seulement cela est impossible (selon la moyenne, on débite environ 150 mots par minute à l’oral alors que l’on en écrit que 27[1]), mais c’est aussi inutile : si vous notez tout, vous vous retrouverez avec un trop-plein d’information.

Prendre des notes intelligemment n’est pas facile pour tout le monde. C’est un exercice délicat qui nécessite de faire deux choses à la fois : écouter et écrire. Il faut avoir un bon esprit d’analyse et de synthèse pour pouvoir noter les mots et les points les plus importants. Accordez de l’importance aux idées plutôt qu’aux formules. De plus, cela vous permettra de mieux vous concentrer sur le discours du professeur, du formateur ou du tuteur. Après tout, prendre des notes ne doit pas vous empêcher de suivre ce qui se dit, ou la technique risque de devenir contre-productive !

Pour rendre votre prise de note plus efficace, vous pouvez utiliser un système d’abréviations et de symboles qui vous est propre. Il existe aussi différentes techniques de prise de notes qui peuvent vous servir si vous avez du ml à trouver la votre. Enfin, pensez à noter la date à chaque fois que vous prenez des notes car cela vous permettra de vous y retrouver plus tard.

3) Découvrez votre type d’intelligence

Avez-vous plus de facilité à mémoriser une image ou un son ? Êtes-vous plus à l’aise avec les chiffres qu’avec les mots ? Voilà des questions à vous poser si voulez améliorer votre technique d’apprentissage. Les pédagogues et psychiatres, menés par l’Américain Howard Gardner dans les années 1980, ont établi qu’il existait différents types d’intelligences : l’intelligence verbo-liguistique, logico-mathématique, spatiale, intra-personnelle, interpersonnelle, corporelle-kinestésique, musicale-rythmique, naturaliste-écologiste ou existentielle[2].

Il ne s’agit pas d’une liste figée, et ce que montre cette théorie est que nous ne fonctionnons pas tous de la même manière, et que certaines techniques pédagogiques sont plus efficaces chez certains individus que chez d’autres. À vous, donc, de trouver ce qui marche le mieux pour vous. En ce qui me concerne, je ne peux rien apprendre sans surligneurs car j’ai une mémoire visuelle et j’utilise différentes couleurs pour organiser l’information, ce qui me permet de la mémoriser plus facilement et plus durablement. Il existe différents tests pour déterminer votre type d’intelligence, mais vous pouvez aussi, en observant vos habitudes, déterminer quelle méthode est la plus efficace pour vous. Préférez-vous travailler seul ou en compagnie d’autres personnes ? Aimez-vous travailler au calme, ou plutôt avec un peu de musique ? Une fois que vous aurez compris quel est votre « style », vous pourrez mettre en place les techniques qui vont permettre de faciliter votre apprentissage.

4) Posez des questions au prof

Si vous suivez des cours avec un professeur ou un tuteur, dans une école, un centre de formation ou même en ligne, notez les questions qui vous viennent à l’esprit et n’hésitez pas à les poser. N’ayez pas peur de prendre la parole, un bon professeur vous dira qu’il n’y a pas de mauvaises questions ou de questions idiotes (ce qui est idiot c’est de ne pas y répondre !).

S’il y a quelque chose que vous avez mal compris, vous ne pourrez pas passer outre et cela va créer un frein à l’apprentissage. La réponse à votre question vous permettra peut-être aussi de faire le lien avec d’autres parties du cours, rendant l’information accumulée au cours des jours, des semaines voire des années, plus claire et cohérente. En prenant part au cours, vous vous investissez et devenez acteur, et non plus spectateur. Cela vous aidera à mieux assimiler les notions abordées pendant le cours et à mieux les mémoriser sur le long terme.

5) Soyez curieux de tout

Si vous souhaitez approfondir votre apprentissage, il ne faut pas se mentir, il faut faire plus que ce que le cursus vous demande. Si vous étudiez quelque chose qui vous intéresse, cela devrait être facile, naturel. Peut-être le faites-vous déjà sans y prêter attention. Selon ce que vous essayez d’apprendre, vous pouvez lire des articles sur le sujet, écouter des podcasts, regarder un film en langue étrangère, pratiquer une activité manuelle, etc. Plus vous apprenez, plus l’apprentissage est facilité, car vous formez votre cerveau à ces mécanismes d’assimilation. De plus, vous accumulez du savoir, ce qui veut dire que pendant votre prochain cours, vous n’aurez peut-être besoin d’autant de clarification car vous disposerez déjà de l’information. Alors, comme vos abdos, faites fonctionner votre cerveau régulièrement pour ne pas perdre la forme !

Si cet article vous a appris au moins une chose, cliquez sur j’aime, merci de votre soutien Clignement d'œil

 

 

 

[1] http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/efficacite-personnelle/prise-de-notes-sept-techniques-pour-etre-efficace_1517941.html

[2] http://www.csaffluents.qc.ca/im/PDF2005/ens_outils/Descr_8intell_ill270105.pdf

Vous avez aimez cet article ?

Vous pouvez télécharger gratuitement "Mémorisation Facile" dans le quel j'explique comment vous pouvez faire pour diminuer votre temps d'étude tout en améliorant vos notes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *