Dois-je faire une thèse de doctorat ? L’article que j’aurais dû lire

doctorat these pourquoi

Être payé pour étudier, lire, se poser des questions et obtenir un diplôme prestigieux. L’idée peut être séduisante surtout en temps de crise économique. Si vous venez d’ouvrir cet article, c’est sans doute que l’idée de faire une thèse de doctorat vous a traversé l’esprit un moment. Peut-être même que vous êtes sur le point de vous y inscrire ou que vous êtes en plein dedans. Mon but dans cet article et de vous aider à prendre la bonne décision peu importe où vous en êtes. Car pendant mon doctorat, j’ai pu voir des doctorants épanouis comme des doctorants complètement déprimés. Je vous donnerai mon avis basé sur mon expérience, comme j’aurais voulu qu’on me le donne avant de commencer ma thèse.

Voyons d’abord les raisons qui peuvent vous pousser à faire un doctorat :

Les bonnes raisons de faire un doctorat

these doctorat

1) Vous AIMEZ apprendre

De mon expérience, j’ai pu remarquer que les gens qui réussissent leur doctorat sont des geeks de l’apprentissage. Leur domaine de travail est leur passion numéro une ! Quand ils travaillent, ils s’éclatent autant qu’un enfant à Eurodisney. La majorité des chercheurs ont comme caractéristique commune d’avoir conservé leur curiosité d’enfant. Si vous sentez cette motivation intérieure à explorer et à apprendre de nouvelles choses, alors vous aimerez faire de la recherche. Pour faire de la recherche, vous devrez rester constamment à jour, apprendre de nouveaux programmes ou techniques, lire les revues scientifiques, participer à des conférences,… Votre soif d’apprendre sera une alliée importante pour la réussite de votre doctorat.

2) Vous AIMEZ la recherche

C’est sans doute la meilleure raison pour faire un doctorat. Le monde académique vous fait rêver, vous pourriez passer des soirées entières dans un laboratoire ou en bibliothèque pour découvrir ce que personne n’a compris avant vous. Si vous avez déjà ressenti ce sentiment d’excitation pendant vos études, c’est bon signe. Ça veut dire qu’il y a des chances pour que vous puissiez retrouver ce sentiment lorsque vous serez en face d’un projet de recherche. Si vous avez déjà publié un mémoire ou un autre document dans une revue scientifique ou même de vulgarisation, c’est un autre signe encourageant. Vous connaissez déjà un peu le monde de l’édition et le long processus de publication ne vous fait pas peur !

3) Votre doctorat va vous mener à un objectif précis

Cette question est fondamentale. J’ai vu tellement de collègues faire un doctorat pour de mauvaises raisons que je me sens obligé de vous mettre en garde. L’objectif du doctorat doit être aussi précis que possible. Par exemple, si vous voulez devenir professeur ou être à la tête d’un laboratoire, vous pouvez y aller. Si vous voulez devenir expert dans un domaine précis pour améliorer vos capacités à comprendre et à résoudre les problèmes et acquérir des compétences qui peuvent mener à un meilleur emploi, alors le doctorat peut vous convenir aussi.

4) Vous voulez concrétiser une idée

Beaucoup de doctorats ne débouchent que sur une ou deux publications dans une revue d’expert. C’est bien dommage. Un doctorat offre pourtant une liberté intellectuelle rare pour matérialiser des idées ou des concepts. J’ai eu la chance pendant mon doctorat de pouvoir développer une application et croyez-moi, ça vous donne une sensation de réalisation de soi unique. Peut-être que vous avez déjà des connaissances théoriques importantes dans un domaine, voir une ébauche de prototype dans un domaine technique. Vous pourriez alors profiter de votre thèse pour confronter votre travail avec le point de vue des experts d’une université et bénéficier de leur feedback.  Aujourd’hui beaucoup d’adultes avec une expérience de travail, reviennent à l’université pour étudier en profondeur un aspect de leur travail. Tout le monde peut y trouver son compte.

5) Vous avez les ressources pour le faire

Quand je parle de ressources, elles sont autant intellectuelles que matérielles. La poursuite d’un doctorat a un coût. Souvent mal évalué par les candidats. Tout d’abord, vous devrez la plupart du temps justifier un parcours scolaire brillant ou une expérience professionnelle significative pour espérer être engagé. Ensuite, au niveau financier, que vous soyez boursier ou employé, vous gagnerez souvent moins que si vous aviez travailliez dans un autre secteur, vous devez en être conscient. Ensuite, faire un doctorat prend du temps, beaucoup de temps, cela signifie que votre organisation personnelle doit vous permettre de dégager assez de temps même en dehors des heures de travail habituelles pour mener à bien votre projet. Enfin, la motivation. Des soirées, des weekends à revoir sa copie tout en maudissant les éditeurs. Sans le désir ardent de découvrir, de continuer à apprendre, vous aurez du mal à aller au bout.

Les mauvaises raisons de faire un doctorat

reussite these doctorat

1) Pour gagner beaucoup d’argent

Combien des grandes fortunes possèdent un doctorat ? Très peu. Bill Gates et Steeve Jobs n’ont même pas fini leurs études. La vérité c’est qu’il y a très peu d’emplois disponibles à l’université, la crise économique a encore accentué la tendance. Et donc la concurrence est féroce, seuls quelques-uns auront un poste et les critères de sélection ne sont pas toujours clairs. Dans certains domaines comme la physique ou la chimie, il est préférable de se tourner vers le secteur privé si vous voulez mieux gagner votre vie. Si l’argent est une priorité dans votre vie, cherchez plutôt du côté de l’entrepreneuriat.

2) Parce que vous aviez de bonnes notes

Vous aviez de bonnes notes pendant vos études, vous avez peut-être même gagné des prix. Vous vous dites que faire un doctorat doit être à votre portée. Attention, les compétences exigées sont bien plus élevées que pendant un master. Vous devrez démontrer une capacité d’adaptation importante, pouvoir répondre à des échéances rapprochées, gérer une grande dose de stress,… bref des compétences nécessaires sur le marché du travail mais peu travaillées pendant les études. Si vous pensez que le rythme sera le même que pendant vos études et qu’en plus vous serez payé, rangez au placard votre naïveté.

3) Pour le prestige social

Dans l’imaginaire collectif détenir le titre de docteur (PhD en anglais) a toujours représenté l’idée d’une élite sociale et intellectuelle, dont les membres sont supposés détenir des talents exceptionnels. Aujourd’hui pourtant cette image de prestige de la thèse est en déclin. L’éducation est plus accessible et le nombre de titulaires de doctorat a augmenté de façon exponentielle. A côté de cela, les emplois sont devenus précaires, les salaires des professeurs sont moins élevés tandis qu’ils ont des charges de travail toujours plus importantes entre leurs enseignements et leurs activités de recherche. Eh oui, malheureusement, le prestige social ne remplit pas le frigo.

4) Pour faire plaisir à votre entourage

Cette mauvaise raison est souvent liée à la précédente et c’est une des mauvaises raisons les plus fréquentes, que vous en ayez conscience ou pas. Si votre partenaire ou votre famille pensent que vous devriez faire un doctorat parce qu’ils n’ont pas eu la « chance » de le faire eux-mêmes ou parce que l’image dorée d’un docteur ferait bien à côté d’eux, faites attention. Vous risquez d’éprouver des moments difficiles pendant votre thèse et vous finirez par leur reprocher de vous avoir incité à la faire. La thèse doit vous faire plaisir à vous en premier. Si votre entourage vous soutient dans les moments difficiles, tant mieux, c’est un atout supplémentaire.

5) Parce que le chômage vous fait peur

Enfin, il y a ceux qui pensent que le doctorat est la voie royale pour éviter le chômage. J’en ai vu beaucoup reporter l’échéance d’une confrontation avec le marché de l’emploi. Doctorat, séjours à l’étranger, bourse, post-doctorat,… Ils ne font que retarder l’échéance et leur manque de confiance en eux est flagrant pour tous les employeurs potentiels. Beaucoup continuent ainsi pendant des années dans un job qui n’est pas fait pour eux. Par simple peur de passer éventuellement par une période de chômage.

Les bonnes questions à se poser et mes conseils pour réussir sa thèse

reussite doctorat these

Conclusion

Bien que les raisons, ci-dessus, puissent sembler évidentes (et l’expérience m’a montré qu’il faut se méfier des évidences), il est essentiel que vous soyez honnête avec vous-même avant de faire les démarches pour commencer une thèse.

Je dois vous faire une confidence, quand j’ai commencé mon doctorat, j’avais de bonnes raisons de le faire. Mais aussi de mauvaises. Je pense que c’est le cas de tous les docteurs, ce que vous devez retenir c’est que la balance doit pencher plus fortement vers les bonnes raisons que les mauvaises.

Le doctorat peut changer votre vie pour le meilleur ou le pire et ça dépend entièrement de vous, comment vous allez l’aborder, le mener et le valoriser quand il sera terminé. Si c’était à refaire, je le referais car c’est toujours une expérience enrichissante mais différemment, sur base des conseils que je vous donne.

Si vous avez fait un doctorat, donnez-moi votre avis dans les commentaires, merci 🙂

Vous avez aimez cet article ?

Vous pouvez télécharger gratuitement "Mémorisation Facile" dans le quel j'explique comment vous pouvez faire pour diminuer votre temps d'étude tout en améliorant vos notes.


2 Responses to “Dois-je faire une thèse de doctorat ? L’article que j’aurais dû lire

  • Merci pour cet article très intéressant.
    Effectivement, même si ce que vous dites semble être évident, le fait de le lire comme ça, de vous voir souligner ces points porte à réfléchir…
    Actuellement je suis en plein débat intérieur sur le fait de « m’engager » dans un doctorat ou bien attendre un peu et vous m’avez vraiment aidée à y voir plus clair.
    Bonne continuation, et à bientôt j’espère avec d’autres conseils 😉

  • Bonjour Ines,

    Merci pour ton commentaire, je suis ravi que l’article ait pu t’aider. 🙂 S’engager dans un doctorat est toujours une décision importante. Je ne peux que t’encourager à poser le pour et le contre. C’est une expérience qui peut être un paradis comme un enfer.

    Excellente continuation à toi !

    Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *